La forte symbolique de Sant Jordi

  Une interprétation de la symbolique de la légende nous montre un Sant  Jordi qui représente le nouveau culte chrétien. Sant Jordi affronte le dragon, qui symbolise les forces de la nature et des dieux païens antérieurs, pour délivrer la jeune fille qui représente les druidesses, les responsables du culte ancien. La jeune fille et le dragon symbolisent l'union des forces de la nature avec les hommes et les femmes. Avec le sacrifice du dragon, Sant Jordi réussit a éliminer l'animal fort et puissant et laisse uniquement comme trace de cet être un rosier aux rosés rouges, rouges comme le feu de la terre fondue. Les cultes anciens meurent dans les mains de la nouvelle église. Selon la légende le chevalier délivre la jeune fille qui perd le pouvoir de communiquer avec le dragon disparu. Il ne lui reste plus qu'à suivre Sant Jordi.

Le dragon

C'est un symbole enraciné dans toutes les cultures anciennes. Des textes celtes, hébraïques, chinois et hindous parlent de dragons.
Le symbolisme du dragon est ambivalent entre le bien et le mal. Il véhicule des valeurs aussi bien positives que négatives. En Extrême Orient il est la puissance céleste, créatrice et ordonnatrice. En Occident il est le gardien de trésors cachés, matériels ou spirituels, il est l'adversaire qu'il faut détruire pour les obtenir.

Le chevalier

L'idée du chevalier est un élément de la culture universelle et d'une classe supérieure d'humanité qui exprime sous forme de symboles un certain nombre de valeurs.
Le chevalier développait l'acquisition de ce domaine de lui-même qui consiste dans l'exacte possession des moyens nécessaires pour atteindre les buts poursuivis accompagné d'une forme de don de soi mystique a un être supérieur : Dieu, le Roi, la Patrie, la Dame, le service, etc...Le chevalier n'est pas un souverain c'est un serviteur. Il se réalise dans l'action pour une grande cause. Il lutte contre toutes les forces du mal, y compris les institutions sociales quand il lui semble qu'elles violent ses exigences intérieures.

Le cheval

II semblerait constituer l'un des archétypes fondamentaux inscrits dans la mémoire de l'homme, nous le trouvons dans les légendes, les mythes et les contes de fées. La symbolique du cheval est multiple, souvent contradictoire. On associe originellement le cheval aux ténèbres du monde souterrain d'ou il surgit en galopant depuis les entrailles de la terre ou les abîmes de la mer. Dans l'Occident médiéval l'initiation chevaleresque a aussi une analogie avec la symbolique du cheval monture privilégié de la recherche spirituelle. Le cheval n'est pas un animal comme les autres; c'est la monture, le véhicule, le navire et son destin est inséparable de celui de l'humain.

L'épée

Elle est symbole du pouvoir, capable de donner ou d'enlever la vie, elle représente la force solaire. L'épée est également la lumière et l'éclair. L'épée est en premier lieu le symbole de la milice et de sa vertu, le courage, mais aussi de son pouvoir. Le pouvoir présente un double aspect : il est destructeur, mais la destruction peut s'appliquer a l'injustice et devenir ainsi positive ; il est constructeur quand il établit et maintient la paix et la justice.

La caverne, la grotte

La caverne est considérée comme un gigantesque récepteur d'énergie, mais d'une énergie tellurique, jamais céleste. Elle garde les souvenirs de l'ère glaciaire, véritable deuxieme naissance de l'humanité. En tant que symbole de la matrice maternelle la caverne apparaît dans les mythes de l'origine, de renaissance et d'initiation de nombreux peuples. Souvent elle est habitée par des monstres légendaires.

La rose

La rose est la fleur symbolique la plus utilisée en Occident, elle correspond à ce que représente le lotus en Orient et les deux symboles se rapprochent de celui de la roue. Nous trouvons la fusion rose/roue dans les rosaces des cathédrales gothiques et dans la rose des vents. La rose désigne une perfection achevée, une réussite sans faute. La rose par son rapport au sang versé apparaît souvent comme le symbole d'une renaissance mystique. La rose est devenue aussi symbole de l'amour et plus encore du don de l'amour.